comment faire un henné

Le henné de A à Z

23/03/2015

Si vous avez décidé d’arrêter les produits chimiques, vous avez probablement arrêté les colorations, en tous cas je l’espère. Mais vous êtes frustrées parce que vous ne savez pas quoi faire pour changer de tête ou entretenir vos reflets. Le henné? On vous en a souvent parlé, mais en mal, du coup vous n’osez pas tenter l’expérience.

Bête noire de nos coiffeurs, le henné a la malchance d’être méconnu et d’avoir une mauvaise réputation. Donc aujourd’hui ma mission est de vous faire changer d’avis sur cette merveille de la nature. Je vais tordre les idées reçues en me basant, en grande partie, sur les commentaires que je reçois sur les réseaux sociauc à chaque fois que je parle de henné. Zoom sur cette poudre utilisée depuis l’Antiquité de l’Afrique à l’Asie en passant par le Moyen-Orient.

Henné neutre & henné colorant : quelle est la différence?

Le henné colorant – qui est le plus connu – provient d’un arbuste qui porte le doux nom de lawsonia inermis. Les feuilles sont réduites en poudre et sont donc transformées en henné. Il en existe plusieurs sortes, car cet arbuste pousse dans différentes régions, du Maghreb à l’Inde, selon le sol le henné prend des tons différents, allant de l’orangé au brun :

  • Henné Tazarine (Maroc) : henné plutôt orangé et plus léger en termes de coloration par rapport aux autres, vous obtiendrez des reflets cuivrés.
  • Henné de Gabès (Tunisie) : donne de très beaux reflets rouges
  • Henné d’Egypte : celui-ci permet d’obtenir reflet roux et cuivrés
  • Henné du Yémen : sur cheveux clairs il donne un rouge vibrant, sur cheveux foncé un marron cuivré que j’ai testé et adoré, il est celui qui lisse le plus les cheveux
  • Henné Jamila (Pakistan) : le plus agréable à poser selon la majorité des adeptes de henné, celui-ci vous permettra d’avoir un rouge foncé voire de l’auburn
  • Henné du Rajasthan (Inde) : c’est mon henné préféré, il colore en marron/acajou et est très facile à travailler et à poser

En plus de colorer, les hennés sont de vrais atouts pour le soin des cheveux , ils gainent la fibre capillaire, renforcent et assainissent le cuir chevelu, en plus d’apporter beaucoup de brillance. Mais alors qu’est ce que le henné neutre?

A vrai dire, ce n’est pas un « vrai » henné dans le sens ou celui-ci provient d’un autre arbuste, présent en Inde : le  cassia. En fait les feuilles, qui sont réduites en poudre ici aussi, ont exactement les mêmes propriétés que le henné sans son pouvoir colorant, d’où le nom de neutre.

Ces deux types de henné sont donc tout simplement des plantes ! Rien de bien méchant finalement, les hennés sont comme beaucoup d’autres des poudres de soin. Mais alors pourquoi autant de mauvaises rumeurs sur le henné?

Distinguer le vrai du faux henné

Afin d’en augmenter l’efficacité et la tenu, les industriels se sont approprié ce soin ancestral et en ont fait un produit totalement chimique. Il existe sur le marché de nombreuses marques vendant de « faux » henné bourré de composants synthétiques et toxiques qui n’ont plus rien de naturel. En effet ceux-ci contiennent des sels métalliques ou encore du plomb et ont contribué à la mauvaise réputation du henné. Ils enrobent et restent sur le cheveu très très très longtemps – croyez moi j’en ai fait l’expérience il y a quelques années – et rendent les cheveux « imperméables ».  Bien évidemment, ils sont incompatibles avec les colorations, vous pouvez détruire vos cheveux en essayant de les décolorer. Au delà de cet aspect dérangeant, n’oubliez pas que ce que vous vous appliquez sur le cuir chevelu, traverse cette fine peau pour rejoindre le système sanguin, et le corps ne sait pas se débarrasser des substances comme les sels métalliques. Il est donc primordial de faire attention à la composition de votre henné. Pour que vous soyez sûre de sa qualité je vous conseille la boutique Hennés et Soins d’ailleurs (ici) afin de vous procurer ce dont vous avez besoin.

Mes cheveux après un henné

Mes cheveux après un henné

Généralités sur le henné

  • Un vrai henné n’est absolument pas incompatible avec des colorations, car ce n’est qu’une plante finalement. Si vous souhaitez vous remettre aux colorations chimiques vous pouvez avec un délai d’attente raisonnable.
  •  Dans un premier temps le vrai henné ne se fixe pas aux cheveux c’est une « coloration » semi-permanente qui partira au fil des shampoings. Vous pouvez d’ailleurs le faire dégorger très facilement avec un masque à base d’argile et de lait de coco. Mais en accumulant les applications et à force de gainer le cheveux, pour vous débarrasser définitivement du henné il vous faudra penser à couper.
  • Le henné a tendance à lisser les cheveux, des applications fréquentes détendront les boucles ou les ondulations.
  • Sur cheveux foncés, vous ne verrez pas de résultats spectaculaires dès la première applications, armez vous de patience et gardez en tête que plus les couches de hennés se succéderont et plus votre couleur sera vibrante et voyante
  • En principe, vous pouvez faire un henné par semaine sans problème. Mais n’hésitez pas à laisser votre crinière se reposer au risque d’irriter ou d’exciter votre cuir chevelu.

Mes conseils

Personnellement, j’utilise le henné depuis ma tendre enfance. Ma maman nous a toujours soigné les cheveux de cette manière et en été elle nous en appliquait même sur le corps. Bien sur à l’adolescence, période rebelle oblige, j’ai délaissé le henné pour passer par toutes les marques et toutes les couleurs possibles. De blond à noir bleuté en passant par le violet (hashtag color pulse), j’ai tout testé. Puis en 2011 après un henné noir chimique de la marque Royal j’ai décidé de revenir à l’essentiel. Cela m’a pris 1 an et demi et une coupe au carré pour me débarrasser de tout ce que j’avais accumulé, mais comme pour tout, patience est mère de toutes les vertus. Du coup des hennés j’en ai fait et refait, je m’amuse à tester plusieurs de combinaisons (je vous en reparlerai dans un prochain article), du coup j’ai quelques astuces qui vous permettront de réaliser au mieux votre pose :

  • Evaluez une quantité suffisante pour couvrir l’intégralité de vos cheveux prenez en compte la longueurs et l’épaisseur. Il vaut mieux trop que pas assez, le reste peut être congelé et être utilisé plus tard.
  • Mouillez et délayez votre henné dans de l’eau chaude, cela permet de libérer les pigment de de bien travailler la pâte. Utilisez toujours une cuillère en bois pour touiller.
  • Ajoutez systématiquement des actifs hydratants. Car oui le henné à tendance à assécher les cheveux, il faut donc mettre la dose niveau hydratation : les yaourts natures (même végétaux), le miel, le sirop d’agave (mon préféré) et l’aloé vera vous aideront à éviter cet inconvénient. D’autant plus qu’ils vous permettront d’avoir une pâte beaucoup plus lisse et donc plus facile à travailler.
  • La texture de la préparation ne doit présenter aucun grumeaux, être lisse et homogène, je compare celle-ci à  du yaourt brassé 😉
  • Mettez des gants pendant l’application sinon gare aux mains tachées. Et pour éviter les catastrophes vestimentaires, portez un vieux t-shirt dont vous n’avez plus l’utilité. Pour éviter les tâches sur le visage tartinez vous de crème hydratante (surtout sur le front et les tempes)  afin que le henné n’accroche pas
  • Vous pouvez appliquez votre henné sur cheveux secs ou mouillés, propre ou sales, il n’y a aucune différence. Pour ma part je préfère le faire sur cheveux secs et « sales ».
  • Pendant l’application, je pose mon récipient dans mon lavabo, et je garde toujours un fond d’eau chaude afin de garder le henné à la bonne température.
  • Pour l’application il y a deux écoles. Vous pouvez l’appliquez mèches à mèches comme une coloration à l’aide d’un pinceau ou séparer vos cheveux en quatre parties et appliquer à la main directement. Personnellement je fais du mèches à mèche très précis sur la moitié avant de ma tête, et je suis plus « grossière » dans l’application pour la partie arrière. A la fin je prends les restes de henné et j’effectue un massage sur toutes la tête afin de bien le faire pénétrer et de permettre une meilleure homogénéité de la pose.
  • Une fois que vous êtes satisfaite de l’application, enroulez le tout dans du papier cellophane (jamais d’aluminium attention!), et laissez poser un minimum de 2 heures. Pour ma part ma moyenne est de 6 heures, mais je suis allé jusqu’à 18 heures avec le henné Nupur (dont je vous reparlerai prochainement ♥♥♥). Plus vous laisserez poser et plus la couleur prendra et foncera.
  • Au lavage, n’utilisez pas de shampoing, lavez votre henné à l’eau chaude jusqu’à ce que l’eau soit bien claire. Mettez un peu d’après-shampoing pour faciliter le démêlage et rien de plus.  Rincez bien et terminez avec un jet d’eau froide pour refermer les écailles.
  • Vous pouvez sécher vos cheveux au sèche-cheveux mais je vous conseille l’air libre. Vous verrez que le henné va apporter corps et volume à votre crinière.
  • Ne vous lavez pas les cheveux les 2 à 3 jours suivants afin que le henné s’oxyde et se développe en termes de couleur. A partir de là vous pouvez reprendre une routine normale.

Je pense qu’après cette (longue) lecture, vous êtes armées et j’espère convaincues. C’est vrai que le processus est long et fastidieux les premières fois, mais croyez moi une fois que vous verrez les résultats, vous deviendrez une accroc comme je le suis. Alors tentée?

 

A très vite,

signature

Commentaires

Commentaires

Partager:
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

31 Commentaires

  • Adeline

    Bonjour! Merci pour cet article très intéressant!
    Grâce à toi, J’ai craqué et j’ai acheté du nupur avec de la poudre d’orcanette, de bois de campêche et d’huile de macadamia…

    23/03/2015 at 12:36 Répondre
    • takeitgreen

      Tu verras le nupur est incroyable !

      23/03/2015 at 13:28 Répondre
      • Adeline

        Je ne sais pourquoi, ça n’a pas pris la fin de mon message. Je voulais savoir si tu savais si un de ces ingrédients était déconseillé pendant le premier trimestre de grossesse?
        Belle journée à toi!
        Adeline

        23/03/2015 at 13:50 Répondre
        • takeitgreen

          Il ne me semble pas, à vérifier mais je ne crois pas, vu que ce ne sont que des plantes.

          23/03/2015 at 19:24 Répondre
  • Mélanie

    Coucou ma belle,
    Merci pour cet article il est vraiment top et clair, justement je voulais m’informer sur le henné : on ne m’en a dit que du mal comme quoi il décolorait, etc…
    De plus, ma maman m’a dit qu’elle avait déjà fait du henné et ça lui avait fait beaucoup de mal aux cheveux, qu’après le henné ils sont carrément irrécupérables, je ne comprends pas. Elle l’avait pourtant pris dans un magasin très réputé au niveau du henné à l’époque mdr !
    Penses-tu que le henné vendu sur Aromazone est bon? Je voulais le prendre là-bas puisque je passe une grooooooosse commande aha.
    Voilà, bisous ma belle Asmae. ♥

    @melanielafforgue sur IG.

    23/03/2015 at 18:04 Répondre
    • takeitgreen

      Coucou Mélanie ! Ne t’inquiète pas c’est le cas de beaucoup, les sels métalliques en ont traumatisé plus d’une :S !
      Pour le reste oui le henné d’Aromazone est de bonne qualité, tu peux y aller sans soucis. J’ai juste une préférence pour les deux sites cités car se sont des petits commerces à taille humaine 😉
      Gros bisous ma belle !

      23/03/2015 at 19:26 Répondre
  • tataalex67

    Je me suis récemment acheté une coloration naturelle « Kahdi »,mais pas encore utilisée … Que pense penses tu de ce produit ?

    23/03/2015 at 18:50 Répondre
    • takeitgreen

      Les colorations Khadi sont de très bonnes qualité, tu peuc y aller sans problème. Ce sont simplement des bases de henné auxquels ont a ajouté des poudres colorantes 😉

      23/03/2015 at 19:27 Répondre
      • tataalex67

        Ok super merci pour ta réponse :-D.. Bizoo

        24/03/2015 at 00:08 Répondre
  • leblogdunpouik

    Coucou 🙂
    Top article et bien complet comme on aime !
    Juste un petit mot pour celles qui on le cuir chevelu sensible : ça risque de gratouiller dans les jours suivants. Évitez de garder toute la nuit ou protégez votre cuir chevelu !

    23/03/2015 at 19:20 Répondre
    • takeitgreen

      Merciiii !
      Oui j’aurai du le mettre dans les conseils, si ça démange tu peux ajouter de l’huile végétale dans la préparation pour éviter ces mauvaises conséquences.
      Bisous ma belle

      23/03/2015 at 19:28 Répondre
      • leblogdunpouik

        Un bon coup de beurre de karité le lendemain, direct sur mon cuir chevelu et c’était réglé 😉 Bise !

        23/03/2015 at 19:32 Répondre
  • Yousraaaa

    Super ton article , il dééééééchire lol ! J’ai une question ; j’ai les cheveux marron foncé , ils ont tendance a éclaircir avec le soleil , je n’ai jamais fait de coloration , j’ai pas de cheveux blanc lol , j’ai déja essayé l’hénné neutre mais j’ai pas été satisfaite , je l’ai fait a l’arrache et je comprend mieux pourquoi , yavais plein de grumeaux , cetais la catastrophe , jaimerais essayer le hénné colorant mais j’ai peur d’avoir des cheveux blancs après . J’ai beaucoup d’amis qui ont fait des colorations chimiques et ont terminé avec plein de cheveux blanc , que me conseille tu ?

    24/03/2015 at 20:50 Répondre
    • takeitgreen

      Merciii ma belle !
      Alors non ne t’en fait pas comme je l’explique le henné couvre mais ne touche pas le cheveux dans sa composition.
      Donc pas de soucis de cheveux blancs 😉

      27/03/2015 at 14:10 Répondre
  • Audrey

    Bonjour ! Article très intéressant, merciiii
    Du coup je suis inquiète.. car j’ai acheté du henné dans un supermarché de la marque « henné poudre » (je ne sais pas si c’est la marque mais c’est ce qui est écrit tout en haut…)
    Vois tu celui dont je parle? (Si oui tu es trop forte car je n’ai pas apporté bcp de precisions^^ je te laisse un lien pour être sure : http://www.hellocoton.fr/j-ai-teste-le-henne-neutre-6245599
    Je l’ai pris aussi en acajou.)
    Si oui, fait il parti des faux hennés? Je te remercie par avance !

    25/03/2015 at 15:26 Répondre
    • takeitgreen

      Alors il me semble l’avoir vu celui-ci chez Carrefour, la composition de celui que tu as utilisé est nickel,
      reste à voir si les autres sont dans la même veine.

      27/03/2015 at 14:14 Répondre
      • Audrey

        Je te remercie d’avoir pris le temps de me répondre !
        PS : je précise que l’article dans le lien n’est pas de moi ^^ mais en cherchant une photo j’ai eu du mal à trouvé le même packaging que le mien.. du coup j’ai encore mes deux boites je ne les ai pas utilisé
        Je regarderais la composition du acajou alors.. merci encore

        27/03/2015 at 14:59 Répondre
  • faïza

    Super article! ^^ jai du henné « nupur » posé sur la tete à l’heure ou je t’écris! Hate de découvrir le résultat final! Je l’ai melangé à du vinaigre comme indiqué sur le sachet pour de jolis reflets cuivrés!

    29/03/2015 at 12:57 Répondre
    • takeitgreen

      Super alors ça a donné quoi???

      30/03/2015 at 11:46 Répondre
  • Nelly

    Coucou ! 🙂
    Je te suis depuis pas mal de temps maintenant sur Instagram et je doit avouer que tu m’a donné envie de me lancer dans le henné pour obtenir de beau reflet rouge/violine sur ma tignasse brune/noire ^^
    J’ai cependant une question penses tu que je pourrai faire un mélange de henné neutre avec une infusion d’orcanette et de baies de sureau, pour obtenir ce résultat ?

    Merci de partager tout sa avec nous en tout cas !!!

    30/03/2015 at 13:26 Répondre
    • takeitgreen

      Coucou ma belle!
      Alors oui c’est tout à fait possible, au moins tu n’auras que les reflets !

      31/03/2015 at 14:29 Répondre
  • Nelly

    Merci pour ta réponse ☺ J’ai repassé ton instagram au peigne fin et j’ai vu que t avais fais une coloration Radico Colour en teinte Bourgogne, est ce que sa ta beaucoup foncé ta couleur de base ?

    02/04/2015 at 15:56 Répondre
  • thayri

    Bonjour,

    J’ai tout notée et je suis préte à le faire 🙂 par contre je voulais savoir si tu ferai un article pour les cheveux … fin très fin, ils sont endulés fin et vraiment triste on voit mon crâne et c’est vraiment invivable. Tu peux me conseiller sur des produits naturels pour épaissir mes cheveux ? 🙁

    Merci beaucoup pour tout tes conseils

    23/04/2015 at 11:52 Répondre
  • Gaelle

    Bonjour 🙂

    Qu’en penses tu, j’aimerai passer au henné mais j’ai actuellement une couleur avec quelques meches plus claires. J’ai peur que le henne fasse une couleur bizarre. Surtout sur les meches, non?

    Merci pour tes articles, toujours très intéressants !

    25/11/2015 at 22:21 Répondre
    • takeitgreen

      Bonjour Gaëlle !
      C’est vrai que les mèches du fait qu’elles soient décolorées avant d’être re-colorées représentent un risque avec le henné. Il est possible que la couleur ne sortent pas comme sur le reste des cheveux. Ce que tu peux faire, c’est faire un test sur une mèche un peu cachée dans tes cheveux et voir comment cela évolue.
      Merci à toi, bisous

      09/12/2015 at 10:46 Répondre
  • Adeline

    Bonjour
    Cela fait deux henné que je fais pour essayer d’obtenir quelques reflets rouge/violines…j’utilise du nupur, de l’orcanette et du bois de campêche. Mais rien. Je ressort toujours avec uniquement des reflets cuivré. Certes mes cheveux sont jolis, et ca leur fait un soin au top… Cependant, Sais tu si certains cheveux ne prennent jamais ce genre de reflets. Si ils sont moins ‘réceptifs’ à ces pigments? Cela peut il venir d’une mauvaise manipulation que je fais…

    Merci de ta réponse!
    Madeline

    23/03/2016 at 08:34 Répondre
    • takeitgreen

      Bonjour Madeline,
      Si il y a une chose qu’il faut savoir avec le henné c’est qu’il faut s’armer de patience. Contrairement aux colorations qui dépigmentent pour repigmenter le henné se pose et se superpose sur le cheveux. C’est à force d’en faire que tu verras de vrais résultats.

      29/03/2016 at 17:51 Répondre
  • Mels

    Bonjour, ton article est au top mais j’ai juste une question. Je vais tester le henné neutre, tu pourrais m’en dire plus sur celle-ci ? Merci d’avance ma belle

    03/04/2016 at 15:32 Répondre
    • takeitgreen

      Le henné neutre est un soin qui agit exactement comme le henné sauf qu’il ne colore pas 🙂

      06/04/2016 at 18:25 Répondre
  • Feryel

    Bonjour Asmae,
    je voulais savoir au bout de combien de temps environ la couleur du henné disparait? Et est-ce qu’on est sure de retrouver sa couleur naturelle?
    je n’ai jamais coloré mes cheveux je voudrai faire une coloration végétale chez moi ou chez biocoiff mais j’ai peur de ne jamais retrouver exactement ma couleur naturelle?

    01/05/2016 at 16:15 Répondre
  • Olivia

    Article très intéressant qui reprend le nom des hennés et leur résultats donc merci car je pense que le henné de Rajasthan est celui vers lequel je me tournerais 🙂
    Bonne journée

    28/06/2016 at 10:25 Répondre
  • Laisser un commentaire ♡