sexualité

Sexualité : quelles alternatives naturelles choisir ?

14/02/2018

Il est des choses auxquels on ne pense pas forcément lorsque l’on entame une transition vers le naturel. Cheveux, visage, alimentation, si vous avez d’ores et déjà mis en place des changements dans ces domaines-là, avez-vous au moins une fois pensé à votre sexualité ? Aujourd’hui nous sommes plus qu’au courant des dangers de la pilule et autres hormones, mais que savons-nous sur les préservatifs et autres lubrifiants ? Un peu comme les tampons, leurs compositions sont impossible à trouver, tout est absolument opaque. Et pourtant lorsque l’on y pense un préservatif, ou un lubrifiant est en contact avec une des zones les plus délicates du corps. À mon sens, il est impératif de nous informer et de trouver des alternatives naturelles et safe à ces produits, c’est pourquoi après quelques recherches j’ai décidé de vous en parler ici.

Savez-vous que la capacité d’absorption du vagin est supérieure à celle de notre système digestif ? Si nous prenions des médicaments par le vagin la quantité qui attendrait notre système sanguin serait 10 fois plus importante qu’une prise par voie orale ! Alors quid des substances dangereuses, des perturbateurs endocriniens et des composants potentiellement cancérigène ou allergènes qui entrent en contact avec notre vagin et passent dans l’utérus et le sang ? Je n’ai pas assez de connaissances scientifiques pour affirmer que le vagin puisse absorber les composants d’un préservatif ou d’un lubrifiant, mais je vois là une corrélation qu’il est important de ne pas négliger. Et puis, comme pour la peau et le cuir chevelu, rappelez-vous ce que vous vous appliquez rejoint votre système sanguin et est stocké dans votre corps et c’est là qu’est le danger.

Nous sommes de plus en plus submergés par des maladies touchant nos systèmes hormonaux et nos organes génitaux, sans être alarmiste, je pense qu’il est grand temps que l’on se penche sérieusement sur la question des préservatifs comme cela a été fait pour les tampons. Car comme eux, impossible, à première vue, de savoir de quoi ils sont composés. Et pourtant sachez qu’une partie des préservatifs (et des lubrifiants) conventionnels contiennent des perturbateurs endocriniens et notamment les fameux parabènes ! Alors s’ils sont indispensables dans la lutte contre les maladies sexuellement transmissibles, il serait quand même nettement plus pratique qu’eux-mêmes ne représentent pas un danger sanitaire.

J’ai pris conscience du danger potentiel des préservatifs et de tout ce qui était relatif aux produits et objets utilisés dans nos relations sexuelles lors d’une conférence tenue par  Gabrielle Lods fondatrice du Green Condom Club et chapeautée par Génération Cobaye. Elle y soulignait le manque de transparence de cette industrie et quelle solution elle avait décidé de mettre en place. D’ailleurs je vous conseille vivement de lire les 7 commandements de l’éco-orgasme de Génération Cobaye qui sont dans la même veine.

sexualité green

Maintenant que vous connaissez ma position, qui j’espère vous poussera vous aussi à faire des recherches et à changer de ce côté-là, je vous propose de vous lister quelques alternatives. Glanées ici et là, elles sont malheureusement trop rares mais ont le mérite d’exister et doivent impérativement être mise en avant !

Quelques alternatives naturelles et/ou plus saines aux préservatifs et lubrifiants conventionnels 

  • Préservatifs masculin RFSU – les plus clean que j’ai pu trouver tant au niveau de la composition que de l’éthique écologique et sociétale. Disponible ici ou .
  • Préservatifs masculin Green Condom Club – une composition transparente où tout est indiqué et que vous pouvez consulter ici. Je trouve qu’il y a quelques faiblesses au niveau des composants mais ils restent beaucoup plus sains que ce que l’on peut trouver sur le marché. Bonus, ils sont vegan ! Disponible ici.
  • Préservatifs masculin Fair Squared – des préservatifs fabriqués avec des matières premières provenant du commerce équitable notamment le latex de caoutchouc. Je n’ai pas trouvé la composition détaillée mais la marque étant référencé sur des e-commerces spécialisés dans le biologique j’imagine que nous pouvons leur faire confiance. Disponible ici
  • Soin lubrifiant à base d’eau YES – compatible avec les préservatifs, ce soin a une composition irréprochable et vous aidera à lutter contre les sécheresses vaginales au quotidien. Il existe également une version à base d’huile, qui elle n’est pas compatible avec les préservatifs. Disponible ici ou là.
  • Gel lubrifiant à base d’eau Dr.Theiss – contrairement au lubrifiant précédent celui-ci s’utilise uniquement dans le cadre de l’acte sexuel. A base de kiwi il est bien sûr compatible avec les objets en latex. Disponible ici.
  • Gel Glisse à base d’huile Love Me Bio – une composition très simple et saine et différents goûts (vanille, coco, framboise ou neutre). À base d’huile végétale et de beurre de karité, il n’est pas compatible avec les préservatifs. Disponible ici.
  • Huile de coco et/ou aloé vera – vous pouvez vous “fabriquer” un lubrifiant minute soit en utilisant seule de l’huile de coco soit en la couplant avec de l’aloé véra afin de donner un rendu plus gélifié et moins huileux. Ce petit DIY n’est évidement pas compatible avec les préservatifs en latex.

Vous pouvez constater que le manque d’alternatives saines à ces produits conventionnels est criant. J’espère que les choses changeront rapidement et dans le bon sens. D’ailleurs si vous connaissez d’autres marques n’hésitez pas à les partager avec nous en commentaire.

Et vous étiez-vous au courant du danger potentiel des préservatifs ? Pensez-vous changer pour une alternative plus saine ? 

Laissez un commentaire ♡

Commentaires

Partager:
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

7 Commentaires

  • Justine

    Merci pour cet article, on en entend jamais parler ! 🙂
    Par contre petite question, pourquoi l’huile de coco / aloe vera n’est pas compatible avec le latex ?

    14/02/2018 at 21:05 Répondre
    • takeitgreen

      Huile de coco n’est pas compatible car elle rend le préservatif poreux. L’aloé véra non, tu peux l’utiliser avec le préservatif 🙂

      06/07/2018 at 17:30 Répondre
  • Lara

    Merci pour ce super article plein de bon sens et d’alternatives intéressantes ! C’est effectivement un sujet peu questionné et qui pose pourtant vraie problématique.
    Passe une belle journée !

    15/02/2018 at 13:48 Répondre
  • ellemanquepasdair

    Merci pour cet article, tu m’as appris quelques petites choses bien importantes! Pour éviter les hormones je suis passée au stérilet en cuivre et c’est déjà une petit révolution! Je vais regarder les lubrifiants que tu as cités c’est difficile d’en trouver des naturels en magasin conventionnel 🙂
    Belle journée

    19/02/2018 at 09:17 Répondre
  • Jo

    Super article, merci pour les quelques alternatives… Est ce quelqu’un aurait une alternative au préservatif féminin avec une bonne composition… C’est déjà pas simple d’en trouver en suisse.

    18/04/2018 at 21:29 Répondre
    • takeitgreen

      Bonjour,

      Je ne connais aucune marque qui en propose pour le moment. La preuve que c’est un domaine qui ne demande qu’à évoluer !

      06/07/2018 at 17:32 Répondre
  • Hélène - GOOD LIFE 101

    Wow je n’avais absolument pas conscience d’une telle capacité d’absorption par le vagin !!! Mieux vaut être prudente effectivement. Je ne regarderai plus mon pot d’huile de coco de la même manière, hehe 😛

    29/05/2018 at 19:42 Répondre
  • Laisser un commentaire ♡