Santé au naturel : huiles essentielles & astuces

23/10/2015

Avant d’emménager à Paris, il y a 7 ans maintenant, j’avais une santé de fer. Je ne tombais jamais malade. Puis en quittant Montpellier, ses environs non-pollués et le soleil, mon corps ne suivait plus. Rhume et sinusite à répétition, grippe, fatigue intense, carence en vitamine D (forcément plus de soleil), migraines, problème aux reins, allergies, j’ai passé 4 années pleines de médicaments et de vaccins en tout genre pour faire face. Puis il y a 3 ans j’ai décidé de dire stop. Parce que j’en avais ras-le-bol d’être dépendante de petits cachets et que sans avoir de connaissances scientifiques, je sais depuis longtemps que ce qui se cache derrière n’est pas joli. Depuis ça va mieux, quand on habitue son corps à se soigner seul, il produit ses propres défenses, et j’en suis satisfaite. En parallèle j’ai introduit au fur et à mesure des alternatives plus naturelles. Faisons un tour d’horizon de celles-ci.

Ma trousse à pharmacie naturelle : les huiles essentielles

Les huiles essentielles font partie intégrante de cette trousse. J’ai appris grâce à différentes sources à les utiliser au mieux. Aussi je vous demande de vraiment lire avec attention les fiches de chacune de celles dont je vais vous parler. Les huiles essentielles peuvent être dangereuses pour certaines populations (femmes enceintes, enfants…), ne les banalisons pas.

Huile essentielle de Menthe Poivrée : cette huile essentielle est mon indispensable, celle dont je ne peux plus me passer aujourd’hui. Elle remplace très bien le paracétamol qui ne me faisait plus aucun effet. Quand j’ai des maux de tête, j’utilise deux gouttes pures, une sur chaque tempe et je me masse cinq minutes.

Huile essentielle d’Eucalyptus Mentholée : vous devez toute avoir le souvenir du Vicks dont nous badigeonnaient nos mamans pendant nos bronchites. Et bien l’eucalyptus est l’un des composants de ce produit. Pour ma part je l’utilise quand j’ai le nez bouché. Quelques gouttes dans un mouchoir et je respire dedans tout au long de la journée. Si je suis vraiment congestionnée je l’utilise même en inhalation, une goutte dans une casserole d’eau avec un linge sur la tête et c’est parti !

Huile essentielle de Gaulthérie : avis aux sportifs ou à ceux qui souffrent de douleurs musculaires, cette huile essentielle est une vraie bombe ! Quelques gouttes dans mon huile de massage Weleda ou dans l’huile de votre choix et elle soulagera courbatures, maux de dos, tendinites et toutes sortes de douleurs musculaires.

Huile essentielle de Lavande Aspic : cette huile essentielle est indubitablement celle que vous devez avoir dans votre nécessaire de santé, surtout en été. Elle calme les brûlures et les coups de soleil, permet d’apaiser les piqûres et les morsures d’animaux venimeux, lutte contre l’eczéma et est un très bon cicatrisant.

Huile essentielle de Niaouli :  en plus d’arrêter les écoulements nasaux, je l’utilise pour stopper la progression de mes boutons de fièvre et les soigner. J’ai même une petite recette spécial herpès à vous partager : dans 10 ml d’huile neutre ajoutez 4 gouttes d’huiles essentielles de Niaouli, de Tea Tree et de Lavande. A appliquer avec des doigts propres 3 à 4 fois par jour jusqu’à disparition.

L’huile essentielle de Gingembre : lorsque j’ai des problèmes de digestion ou de constipation (miam glamour) je masse mon ventre avec deux ou trois gouttes d’huile essentielle de gingembre pour stimuler tout ce petit système.

Comme vous pouvez le constater, les huiles essentielles ont un très large champ d’action et l’aromathérapie est une médecine douce dont je suis plus que convaincue puisque je l’utilise au quotidien. Au delà de cela, j’ai quelques petites astuces très « slow » qui vont vous permettre de faire face à d’autres désagrément.

Ma trousse à pharmacie naturelle : les astuces

Étant maghrébine, j’ai grandi dans une culture où se soigner au naturel est prépondérant. Ma mère est très portée sur ces soins car elle a grandi dans la campagne marocaine, et à l’époque les médicaments étaient quasi-inaccessible. Du  coup elle a gardé ces habitudes et nous les a transmises en nous soignant de cette manière depuis toujours. Voici quelques-unes de ces astuces qui sont étonnamment très efficaces.

Les tranches de Citron glacés : quand j’ai de la fièvre, je coupe des rondelles de citron que je mets au freezer plus ou moins 30 minutes. Après ça je les dispose tout autour de mon front et les maintient avec un foulard. Au bout de 10-15 minutes la température chute, et on se sent beaucoup mieux. Je les garde ensuite au frigo au cas où un autre pic de fièvre venait à se déclarer.

Le Cumin : lorsque je suis très nauséeuse, en particulier en période de gastro (glamour encore et toujours), je prends une cuillère à café rase de cumin suivi d’un grand verre d’eau. Deux effets possibles : soit les nausées se calment net soit cela va accélérer le processus de vomissement et vous faire courir directement aux toilettes !

Les graines de Nigelle : amis souffrant de sinusites à répétition cette astuce est pour vous. Dans une gaze stérilisée, mettez une petite quantité de graines de nigelle et écrasez les grâce à un pilon ou à un verre. Formez une petite boule et sniffez vos graines à travers la gaze. Attention cela brûle, surtout si vous avez des sinusites fréquemment, mais c’est terriblement efficace. Je ne peux plus me passer de ces graines.

L’eau de fleur d’Oranger ou l’hydrolat de Bleuet : si vous avez les yeux irrités ou gonflés, pendant les périodes d’allergie par exemple j’ai deux astuces. La première est d’humidifier des cotons avec de l’eau de fleur d’oranger et de les laisser poser de 5 à 10 minutes sur les yeux fermés. C’est très relaxant et apaisant. La seconde est de toujours avoir dans votre freezer des glaçons d’hydrolat de bleuet. Cet hydrolat est le meilleur pour apaiser les yeux et l’utiliser sous forme de glaçon est optimal que ce soit pour combattre les cernes, les inflammations dues à la fatigue ou aux allergies ou même pour donner un coup de boost au regard le matin.

Voilà pour ma manière de me soigner naturellement, certaines personnes trouveront peut-être cela archaïque mais cela me convient depuis des années et je suis très satisfaite de toute ces petites choses naturelles de mon quotidien. Si vous avez d’autres astuces pour vous soigner de manière slow n’hésitez pas à le partager en commentaire.

A très vite,

signatur-tig

 

Commentaires

Commentaires

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

5 Commentaires

  • sabrinamkp

    J’ai dévorer ton article . J’ai commencer à m’intéresser aux HE pour se soigner que l’année dernière .
    D’ailleurs ma chouchou est celle de ravintsara et j’aime aussi la niaouli , eucalyptus .
    Je suis en train d’en découvrir et j’adore , je veux en finir avec les antibio et autres médocs qui ne sont pas super .
    bisous la belle 🙂

    23/10/2015 at 12:57 Répondre
  • Lutetia Flaviae

    Oh bah alors, c’est triste de lire à quel point Paris a transformé à ce point ton quotidien 🙁 Merci pour cet article toutefois ! Comment utilises-tu le niaouli pour stopper le nez qui coule ? En respirant à même le flacon ?

    23/10/2015 at 18:09 Répondre
    • takeitgreen

      C’est rien ce n’était qu’une passade 😉 ! Comme l’eucalyptus pour le coup, quelques gouttes dans un mouchoir et je sniffe !

      23/10/2015 at 23:45 Répondre
  • Styles et Tendances

    Merci pour toutes ces bonnes astuces! Grande allergique et asthmatique, je retiens l’idée des graines de nigelle que je vais m’empresser de tester 🙂
    Sinon j’utilise aussi l’HE d’eucalyptus et de niaouli en inhalation qui me soulagent beaucoup.
    Bon weekend !

    25/10/2015 at 00:33 Répondre
    • takeitgreen

      Mais je t’en prie ! Ravie que tu découvres l’astuce des graines de nigelle !
      Bisous !

      20/11/2015 at 00:04 Répondre

    Laisser un commentaire ♡