comment faire un bon masque capillaire

Réussir son masque capillaire : mode d’emploi

23/02/2016

Une fois le pied mis dans le monde de la beauté naturelle, les tiroirs ont tendance à se remplir. En particulier des différentes poudres de plantes ! Mais une fois que l’on veut appliquer son masque capillaire pour profiter de tous les bienfaits de celles-ci, les choses se compliquent! C’est pourquoi j’ai décidé d’y consacrer un article complet afin que vous deveniez la pro des masques.

Commençons par une petite définition et définissons ensemble la typologie des différentes poudres que l’on peut utiliser.  D’abord parlons des poudres ayurvédiques : amla, makha, bringhraj, methi, khashur, la liste est longue!  Bon ce n’est pas comme-ci je vous en parlais toutes les semaines hein haha. Mais pour celles qui ne connaissent pas, les poudres ayurvédiques sont issus de plantes qui poussent sur le sol indien et qui ont, en plus d’embellir vos cheveux, le pouvoir d’équilibrer vos doshas selon la médecine ayurvédiques. Pour en savoir plus je vous invite à lire cet article.

Ensuite vous avez les poudres de plantes comme la poudre d’ortie, de guimauve, de patchouli ou encore d’orange, qui apportent elle aussi leurs bienfaits à nos cheveux selon le problème que nous voulons traiter. Par exemple la poudre de guimauve démêle, la poudre d’orange fait briller et la poudre d’ortie purifie le cuir chevelu.

Enfin il vous reste les argiles comme l’argile verte ou encore le rhassoul qui seront appréciées des cuirs chevelus gras afin de les purifier mais également des cheveux en transition lorsque vous voulez passer au naturel et que ceux-ci sont encore gorgés de silicones et d’autres substances très peu recommandables :p. Oh et puis bien sûr n’oublions pas le henné neutre qui est pour moi, la base des bases, la poudre que j’ajoute à tous mes masques capillaires sans exception. Pour ses bienfaits mais également car il a un pouvoir lavant naturellement.  Vous pouvez retrouver toutes ces poudres sur les sites aroma-zone.com ou hennésetsoinsdailleurs.com.

Le masque capillaire parfait : mode d’emploi 

Passons maintenant à la pratique ! Pour avoir un masque parfait plusieurs étapes sont nécessaires.

Le choix des poudres : vous pouvez bien évidemment en mélanger plusieurs afin de profiter des propriétés de chacune. Mais il est inutile d’en mettre une dizaine car beaucoup sont équivalentes. Choisissez celles qui correspondent au(x) problème(s) que vous souhaitez traiter et faites des associations.

La texture : voilà le point le plus important. Car avant d’obtenir la texture parfaite, les grumeaux et les masques super secs qui s’effritaient étaient mon dada. Mais j’ai réussi à trouver le secret d’un masque parfait et réussi à chaque fois. Premièrement, si vos poudres ne sont pas moulues finement n’hésitez pas à les tamiser, cette étape vous épargnera les grumeaux (surtout pour la poudre d’amla!). Ensuite mouillez votre mélange avec de l’eau chaude voire très chaude et faites le progressivement afin de bien homogénéiser la préparation. Une fois que vous aurez obtenue une pâte lisse, ajoutez vos agents hydratants. Voici la texture que vous devez obtenir :

masque capillaire : mode d'emploi

Les agents hydratants : c’est le secret d’un masque capillaire réussi ! Vous avez le choix entre la glycérine, le gel d’aloé véra, le miel, le sirop d’agave ou même un yaourt nature. En les ajoutant à votre pâte, ils permettront à ce que celle-ci ne sèche pas. Et qui dit masque qui ne sèche pas, dit masque agréable à poser et à laisser sur la tête quelques heures ;). En termes de quantité j’ajoute entre deux et quatre cuillères à soupe d’actifs hydratant dans mon masque.

Les huiles essentielles : n’hésitez pas à les ajouter pour décupler les pouvoirs de votre masque, pour en savoir plus cliquez ici .

Où et comment le poser : vous avez deux choix. De l’appliquer uniquement en racines si votre masque est purifiant, régulateur, activateur de pousse ou volumisant par exemple. Si le soin que vous voulez apporter est bénéfique uniquement pour le cuir chevelu, rien ne sert d’en appliquer sur toute votre chevelure. Quand je fais ce type de masque j’applique une huile végétale sur mes longueurs et pointes pour un soin complet. La seconde option concerne les masques qui vont nourrir les cheveux, ou ceux qui vont les gainer, les fortifier ou les embellir. Pour ceux-ci allez-y et poser votre masque des racines aux pointes. En ce qui concerne l’application en elle-même j’aime le faire comme pour une coloration : racines par racines et mèches à mèches. Mais vous pouvez très bien y aller à l’arrache haha. L’essentiel c’est que cela vous convienne !

Les quantités : cette question me revient souvent sur les réseaux sociaux. Il n’y a pas de quantité type, c’est à vous de choisir quelle quantité de telle ou telle poudre mettre le plus ou mettre le moins. Allez-y au feeling. La seule chose à prendre en compte est le type de masque. Si vous ne l’appliquerez qu’en racine, faites en moins que si vous souhaitez l’appliquer sur toute votre chevelure.

Le temps de pause et fréquence : je vous conseille de laisser agir votre masque deux heures minimum afin de bénéficier des effets de manière concrète. En ce qui concerne la fréquence, une fois par semaine serait le maximum, au delà vous risquez d’étouffer vos cheveux. Trop de soin peut tuer le soin, oui oui.

Voilà les filles, vous êtes désormais prête à devenir la reine du masque capillaire et à chouchouter vos cheveux avec tous les bienfaits de la nature.

Et vous quels sont vos astuce pour un masque capillaire réussi?

A très vite,

signatur-tig

Commentaires

Commentaires

Partager:
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Fanny

    Super article ! J’ai la même méthode que toi : poudre puis eau chaude petit à petit puis agent hydratant puis HE 😉 Je mets aussi souvent des HV. Je vais tester la poudre de Shikakaï et la poudre de Sidr prochainement, j’ai hâte !

    23/02/2016 at 11:00 Répondre
  • axelle et ses caprices

    Chouette article ! Ça fait longtemps didonc que je n’ai pas fais de masque didonc .. Je suis plus adepte des « bains d’huile » car ça fait faire moins de tambouille aha
    Bisous, Axelle

    24/02/2016 at 18:05 Répondre
  • Marie

    Merci pour ce super article bien complet ! Je procède pareil : poudres + eau chaude et parfois hydrolat. Ensuite j’ajoute l’aloe vera ou du miel, et les HE selon les besoins de mes cheveux 🙂

    03/04/2016 at 16:13 Répondre
  • Zeiyna

    As Salâm Aleycûm Wâ Rahmatûllah Wâ Baraqatuh ma belle, je voulais savoir les masque on les pause sur les cheveux « sale » ou on fait d’abord un petit shampoing avant ou pas stp? Baraka Allah û Fiki

    22/04/2016 at 16:08 Répondre
  • Laisser un commentaire ♡