Acné et sucre : le point avec monretourauxsource.fr

20/06/2015

Aujourd’hui j’accueille sur le blog Fatima qui officie sur son blog : le point avec monretourauxsource.fr . Son combat ? Que ton alimentation soit ta seule médecine ! Et comment ne pas être complètement d’accord avec le mode de vie que son blog nous inspire ? Aujourd’hui elle nous parle de comment les aliments et leurs indices glycémiques influent sur la peau. Cet article fera partie d’une sérié dédié à l’alimentation et l’acné, j’ai hâte de voir la suite !

Voilà maintenant dix ans que je mène une guerre sans faille contre ma peau. J’ai eu mon acné à ma puberté, vers l’âge de 13-14 ans, comme beaucoup d’adolescents. Jusqu’à mes 17 ans, je n’ai pas vraiment cherché à traiter mon acné, pensant que mon organisme régulerait tout ce désordre hormonal naturellement. Et puis surtout, je m’en fichais un peu de mon image. Arrivée en terminal, voyant toutes ces filles avec de si belles peaux (enfin un si beau fond de teint plutôt), je commençais à complexer profondément. Mais je ne voulais pas me rabattre sur le maquillage, je détestais ça. J’avais l’impression de me salir encore plus la peau ! Alors j’ai consulté un dermatologue et entamé le fameux traitement classique, tetralysal. Apres un mois de traitement : une peau magnifique ! Plus aucun bouton ou point noir. Ma peau est restée nette 4-5 mois après le traitement. Et puis rebelote. Boutons, kystes, points noirs. Retour chez le dermato, tetraysal bis, fin du traitement, retour de l’acné… Et ainsi de suite et cela pendant deux ans. A mes 19 ans, je découvre la cosmétique naturelle à base d’huiles végétale, d’huiles essentielles, d’argiles et d’hydrolats. Ma peau m’en remercie, et je remercie Dieu d’avoir tourné le dos à tous ces soins conventionnels, à base d’alcool, de parabènes et autres cochonneries (et mon portefeuille aussi m’en remercie).

Mes études de biologie/biochimie m’ont permis de comprendre beaucoup de choses, notamment l’importance du pouvoir des plantes, comment sont fabriqués les produits dans l’industrie cosmétiques et alimentaire (si vous saviez !). C’est à partir de mes études supérieures que je me suis intéressé profondément à la nutrition.

L’acné n’est pas une maladie de l’adolescence, beaucoup d’adultes en souffrent. L’acné n’existe pas chez certaines populations, qui ont gardé un mode de vie « primitif » (non pas au sens péjoratif bien sûr). L’acné, comme beaucoup d’autres maladies, est une maladie de notre civilisation industrielle et liée à la dégradation de notre alimentation.

Il ne s’agit pas de vous dire que le sucre et le gras est mauvais pour notre santé. Ici je parlerai d’équilibre et de mesure. Aussi, que nous ne sommes pas tous égaux malheureusement : certaines personnes en mangeant tout et n’importe quoi auront toujours une peau d’enfant : ça s’appelle la génétique. Certes, nous ne changerons pas nos gènes, mais nous pouvons agir sur les nombreux autres facteurs responsables de l’acné.

Les hormones clés : L’insuline et les androgènes

Le premier aliment dont je souhaite parler est bien évidement le sucre. Et plus précisément le sucre industriel, qui a perdu toutes ses qualités nutritionnelles, l’aspartame et toutes les molécules utilisées pour avoir un gout sucré. Nous n’apprenons rien en entendant qu’il est mauvais de consommer trop d’aliments sucrés, qu’il faut éviter les aliments à indice glycémique élevé. Mais pourquoi ? Comment le sucre peut influencer l’état de notre peau ?

Définition : La glycémie c’est le taux de glucose dans le sang. L’insuline est l’hormone qui permet l’entrée du glucose dans nos cellules, et donc de baisser le taux de glucose présent dans le sang. Cette hormone contrôle donc notre glycémie. Certains aliments ont la capacité d’induire une forte glycémie, d’autre non.

Lorsque je mange un repas à indice glycémique faible ou moyen, ma glycémie va augmenter légèrement et mes cellules du pancréas vont produire de l’insuline pour rétablir une glycémie normale. Si je mange un repas à indice glycémique élevé, ma glycémie va augmenter fortement et provoquera un pic d’insuline (plus il y a de glucose et plus il y aura production d’insuline). Les pics d’insuline à répétition sont donc à éviter !

Comment l’insuline peut jouer sur l’état de notre peau ?                                     

L’insuline agit sur un groupe d’hormones, qui sont les plus importantes dans le développement de l’acné: les androgènes.

Apres un repas à indice glycémique élevé, les fortes quantités d’insuline vont baisser la glycémie trop fortement et donc induire une hypoglycémie.

En réponse à cette hypoglycémie :

  • Nos glandes surrénales vont produire les androgènes.

1. L’insuline va augmenter la sensibilité des cellules de la peau aux androgènes et directement stimuler la sécrétion de sébum

2. Favorise l’inflammation des cellules et le développement de bactéries, notamment Propionibacterium acnes , celle qui est responsable de l’acné

  • Notre envie de sucre se fera sentir et ainsi ce cercle vicieux n’en finit pas : plus d’insuline, plus d’androgène, plus de sébum !

Astuce : pendant un mois, supprimez les aliments à IG élevés et observez l’effet sur votre peau. Si aucun effet n’est visible, alors vous avez de la chance, votre acné n’est surement pas hormonale. Pour vous aider voici un tableau complet qui vous récapitule les indices glycémiques des aliments. 

Capture d’écran 2015-06-20 à 12.01.19

A très bientôt,

Fatima

Commentaires

Commentaires

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

15 Commentaires

  • Anaïs

    Bonjour
    merci pour cet article très intéressant.
    Effectivement je confirme la relation de cause à effet entre l’alimentation et l’acné.
    D’habitude je mange sainement ( fruit, legumes, céréales complètes, poisson, viande etc…) et j’ai juste un ou 2 boutons au moment de mes ragniagnia!
    En ce moment, pour des raisons de santé , je suis un régime sans residus et donc tout les aliments auquel j’ai le droit ont un indice glycemique élevé et ben résultat je pulule!!! Malgré les soins naturels ( masque naturel, huile végétale etc) que j’apporte à ma peau!!
    Je désespère un peu j’avoue!!
    Normalement d’ici un bon mois je pourrais reprendre une alimentation normale et il me tarde.
    Bref encore merci pour votre joli blog
    bizzz

    20/06/2015 at 12:35 Répondre
  • Elodie

    Article très intéressant 🙂 je voulais ajouter qu’outre ce problème d’industrialisation de l’alimentation d’aujourd’hui, je me suis retrouvée face à un vrai problème : le syndrome des ovaires polykistique (toi qui est en biologie devrait d’autant plus comprendre) : en gros mon hypophyse secrète + de LH que de FSH, résultat mes ovaires s’enkystent avec pour conséquences : acné au niveau de la mâchoire et d’éventuelles difficultés pour tomber enceinte. Le seule produit qui a pu résoudre mon problème est la pilule (triafemi) et ce quoi que je fasse, pas de pilule = kyste = acné. Ce problème est génétique donc impossible à traiter de façon durable donc il faut savoir que tout acné a son origine et si celle ci perdure adulte c’est qu’il peut y avoir un problème hormonal derrière malheureusement

    20/06/2015 at 13:15 Répondre
    • retourauxsources

      Coucou Élodie, oui je vois bien de quoi tu parles j’ai aussi ce problème de kyste ovarien et l’acné au niveau de la machoire et du menton ! Par contre j’ai refusé de prendre la pillule, et il suffit que je fasse attention à mon alimentation, à ne pas trop consommer d’aliment à IG élevés, de gluten ni de produits laitiers pour que mon acné se calme considérablement et pouvoir passer 1 ans sans kyste! L’acné hormonal est difficile à traiter definitivement avec les méthodes conventionnelles, essaie de réduire ta consommation d’aliments trop sucrés et regarde le changement 🙂 bon courage

      20/06/2015 at 14:31 Répondre
      • Elodie

        Merci de ta réponse ! Je suis contente de savoir que je ne suis peut-être pas condamnée à prendre la pilule toute ma vie ^^ mais tu as clairement raison, une mauvaise alimentation aggrave ce problème génétique 🙂

        22/06/2015 at 19:36 Répondre
  • Elise

    Merci pour cet article !! ☺ il est très intéressant ! J’aurais tout de même une question! Est ce que le fait de consommer beaucoup de produits à index glycémique faible en même temps ou en général modifie la règle et que du coup l’ensemble est à index glycemique fort ?? (Du genre est ce que : faible+faible+faible=moyen/fort ou ça reste faible ??) je sais pas si je suis claire haha ! Merci !

    20/06/2015 at 13:27 Répondre
    • retourauxsources

      Salut Élise, non ça ne change pas la règle ! Faible+faible+faible=faible !

      21/06/2015 at 18:23 Répondre
      • Elise

        Merci de ta réponse !! ☺
        Et, en passant, je voulais savoir si le fait de consommer un aliment très régulièrement à indice glycémique élevé ; dans mon cas : 1 banane -par jour (et parfois plus) pouvait avoir un impact sur mon acné même si en soit dans l’ensemble de tous mes repas d’une journée, une banane ne constitue pas une grande part ? (Si je veux voir des résultats, dois-je supprimer tous sans exceptions les indices glycémiques élevé s? ) Merci encore !! (désolée de toutes ces questions mais ton article m’a ouvert les yeux haha) !

        24/06/2015 at 22:53 Répondre
  • Azaé Pur Le Blog

    Merci pour cet article vraiment très intéressant !

    20/06/2015 at 14:08 Répondre
  • Assis.gx

    Très intéressant, je ne savais pas qu’il y avait un lien entre l’acné hormonal et le sucre ! Est-ce que tu penses que c’est valable pour autre chose que l’acné, car j’ai toujours un bouton énorme juste avant mon cycle, et le temps qu’il parte un autre est déjà arrivé, toujours sur le menton. Je suis en train de faire une cure de sucre, et cela pendant tout Ramadan incha’Allah, je verrais bien ce que ça donne.

    20/06/2015 at 14:40 Répondre
    • retourauxsources

      Salut Assis gx, Je pense que c’est tout simplement le fameux bouton de l’avant règle ! Diminue le sucre pendant ces périodes surtout et vois la difference

      21/06/2015 at 18:24 Répondre
  • Miss Végé

    Merci pour cet article ! Je n’ai plus d’acné depuis longtemps, mais j’avais remarqué que j’avais des boutons quand je mangeais de la charcuterie, je suis végé maintenant et il m’arrive encore d’avoir des boutons, je vais voir si c’est lié à ma consommation de sucre.

    08/07/2015 at 09:56 Répondre
  • Alimentation anti-acné | Mon Retour Aux Sources

    […] Partie 1: Acné et sucre  […]

    24/09/2015 at 19:20 Répondre
  • Maël

    Merci pour toutes ces précisions! Je souffre d’acné hormonale ( Microkyste au niveau du menton ) et j’ai refusee toute pilule car c’est repousser le problème. S’ajoutait a cela des soucis de fertilité , le seule remède que j’ai trouvé est la
    Médecine par ventouses. Il est possible de traiter l’acné par ce biais. Resulat une première grossesse sans Microkyste. Je n’ai jamais une une peau aussi radieuse. Bien sur certaines choses ne sont pas de notre ressort, mais en tout cas je vais littéralement changer de mode alimentaire. Je consomme, à la vue du tableau , trop d’aliments à indices fort en sucre. Merci du fond du cœur les filles, un réel retour aux sources

    25/09/2015 at 07:48 Répondre
    • takeitgreen

      Merci à toi pour cette adorable commentaire qui sera une grande motivation pour toutes ! Des bisous <3

      25/09/2015 at 11:43 Répondre
  • Mieux manger pour une peau sans défaut – Les expériences de Poupy

    […] trouvé quatre articles très bien faits sur le blog Take it Green. Le premier parle de l’influence du sucre sur l’état de notre peau. Il nous explique très bien […]

    05/11/2015 at 09:44 Répondre
  • Laisser un commentaire ♡